Taches solaires et mélasma

Les taches solaires sont de petites taches sur la peau qui apparaissent habituellement après une exposition prolongée aux rayons ultraviolets. Cette forme de dyschromie, c’est-à-dire l’altération de la pigmentation de la peau, peut se produire dans différentes parties du corps, mais les plus courantes sont les taches solaires sur le visage, souvent concentrées dans la région du nez, de la lèvre supérieure et des pommettes.

Quelles sont les causes de ces taches brunes sur le visage 

Les taches sur la peau du visage sont dues à un mauvais fonctionnement des mélanocytes, les cellules qui produisent la mélanine, la substance qui protège l’épiderme des rayons UV et qui, lorsqu’elle apparaît de façon homogène, donne à notre peau un hâle uniforme.
Lorsque les mélanocytes ne fonctionnent pas correctement et que le bronzage disparaît, des taches brunes ou grises disgracieuses peuvent toutefois rester sur la peau.

Outre les rayons ultraviolets, des facteurs génétiques, hormonaux ou environnementaux influencent également l’apparition des taches sur le visage.

Différents types de taches solaires

Voyons les caractéristiques et les facteurs déclencheurs des principaux types de taches solaires.

Melasma ou chloasma : ce type de taches solaires du visage se présente sous la forme de taches brunes ou noisette de forme irrégulière, concentrées notamment au niveau des pommettes, du front et de la lèvre supérieure, mais qui peuvent également apparaître sur le décolleté et les oreilles. Cette forme d’hyperpigmentation de la peau touche particulièrement les femmes de 30 à 40 ans et apparaît surtout lors de l’utilisation d’œstrogènes comme la pilule contraceptive ou en cas de changements hormonaux et de grossesse (c’est précisément pour cette raison que le melasma est aussi appelé masque de grossesse).

Lentigo solaires ou sénile : ces taches apparaissent sur la peau du visage, le décolleté, le dos des mains et, en général, sur les zones les plus exposées aux rayons du soleil. Ils apparaissent généralement après l’âge de 40 ans et ont tendance à augmenter en nombre avec l’âge. Elles se présentent sous la forme de taches brunes circulaires et sont dues au photovieillissement de la peau et à l’exposition prolongée au soleil au fil des ans.

Comment enlever ces taches brunes sur le visage 

Pour une zone ciblée ou quelques taches présentes sur le visage, le dos des mains ou encore le décolleté, le laser pigmentaire Q-switch est le traitement par excellence. Il permet par sa longueur d’onde spécifique d’ envoyer une énergie assez importante pour détruire le pigment sans abîmer la peau. Avec une seule séance de ce laser la majorité des lentigos solaires peuvent être enlevés.

Pour une zone plus étendue, la lumière pulsée est le traitement de choix. Cette technique permet d’atténuer les taches présentes sur une grande surface de peau. Jusqu’à 80% des taches brunes auront disparu en l’espace de 3 séances espacées d’ un mois. Il s’agit donc d’un traitement rapide et efficace pour un teint éclatant et une texture cutanée améliorée.

Que le médecin choisisse d’utiliser le laser ou la lumière pulsée, les suites d’intervention, ainsi que les recommandations sont les mêmes: Les taches seront un peu plus foncées et des petites croûtes vont se former pour disparaître en l’espace de deux semaines. L’exposition au soleil est fortement déconseillée après chaque traitement pour une durée de 4 semaines. Bien qu’exceptionnelle, une hyperpigmentation ou une hypopigmentation, le plus souvent transitoire, peut être présente après le traitement.

Les peelings médicaux sont une autre technique souvent utilisée pour rénover la peau en surface et en profondeur. Ils permettent, un peu comme la lampe flash, d’atténuer la pigmentation d’une zone entière en plusieurs séances. On constate donc une amélioration générale du teint. En moyenne 2 à 3 séances sont à prévoir, espacées d’un mois.

Pour finir, la cryothérapie est une autre technique utilisée pour le traitement des taches superficielles et isolées. Il s’agit d’une technique non sélective qui va effectuer une brûlure thermique de quelques secondes par application d’azote liquide à -160° sur la peau. Ceci permet de détruire les cellules qui contiennent le pigment à la surface de la peau. Tout comme les lasers, de petites croûtes se forment pour disparaître après environ 2 semaines. Les recommandations post-traitement sont les mêmes que pour les lasers. En général, une séance suffit.