Menu

Rosacée

Introduction à la rosacée

Environ 2% à 5% des adultes développent une rosacée au cours de leur vie, plus de femmes que d’hommes, cependant les hommes ont souvent une présentation plus sévère de la maladie lorsqu’elle se présente. Les types de peau claires sont eux aussi plus touchés que les peaux foncées.

En plus d’une prédisposition génétique, de nombreux facteurs environnementaux ont été imputés à l’apparition de la rosacée. En fin de compte, la cause n’est toujours pas claire.

Quels sont les causes et facteurs de la rosacée ?

Selon de récentes recherche, la rosacée est le résultat d’une réponse immunitaire exagérée. On pense qu’il existe à la base une anomalie de la vascularisation faciale se traduisant par les bouffées vasomotrices et l’érythème permanent. Il en résulte un dérèglement des peptides antimicrobiens du système immunitaire de la peau qui pourrait favoriser la colonisation accrue des Demodex folliculorum, acarien qu’on trouve habituellement dans les follicules du visage. C’est actuellement ce petit parasite qu’on suspecte être le responsable du phénomène inflammatoire se traduisant par des papules et des pustules.

Les facteurs renforçant la rosacée :

  • La lumière du soleil et les températures extrêmes.
  • Les boissons chaudes et les boissons alcoolisées. Ainsi, la croyance selon laquelle la couperose et le rhinophyma sont dus à un excès d’alcool est fausse.
  • Les aliments épicés.
  • Et enfin, les produits d’application locale contenant des corticoïdes. Certes, ils ont des effets anti-inflammatoires et vasoconstricteurs, mais ils peuvent aussi entraîner des lésions sur le visage et aggraver la rosacée. Il convient de les proscrire.

Quels sont les symptômes ? La rosacée est elle de l’acné ?

Dans la rosacée, par l’ inflammation chronique de la peau deux mécanismes vont apparaître: Les fins vaisseaux sanguins de la peau se dilatent et vont entraîner les rougeurs caractéristiques de la couperose et les petites télangectasies. Les glandes sébacées s’enflamment et vont être responsables des papules et des pustules mimant les lésions d’une acné. C’est la raison pour laquelle la maladie était considérée comme une forme d’acné, mais aujourd’hui, on sait qu’elle est une maladie à part entière.

La Rosacée en quatre stades :

  • Stade I : vasculaire Elle se caractérise par un érythème diffus du visage et de petites télengectasies principalement présentes sur les joues. S’ ajoute des bouffées vasomotrices: poussées soudaines de rougeur paroxystique du visage et du cou, avec sensation de chaleur d’une durée de quelques minutes. Ces « flushes » sont principalement déclenchés par le stress, les changements de température, l’absorption de boissons chaudes, d’alcool ou d’aliments épicés.
  • Stade II : papulo-pustuleux   Elle est caractérisée par des papules et des pustules persistantes. Les lésions peuvent être très étendues mais respectent le pourtour de la bouche et des yeux. Il n’y a pas de comédon, ni de cicatrice.
  • Stade III : rhinophyma Elle se caractérise par un nez épaissi, diffusément rouge avec des pores dilatés. Elle touche principalement les hommes en général après l’âge de 50 ans.
  • Stade IV : oculaire Elle se caractérise par une atteinte larmoyante avec des picotements ponctuels, une photosensibilité, une hypertrophie des paupières et de la conjonctive.

Quels sont les traitements possibles de la rosacée?

Le traitement se fera en fonction de la forme de la rosacée

  • La rougeur diffuse du visage et la couperose peuvent être traitées par laser vasculaire ou par électrocoagulation.
  • La forme papule-pustuleuse peut dans sa forme légère être traité par des crèmes au métronidazole à 0,75 % à raison de deux applications/j pendant 3 mois. L’alternative thérapeutique est l’acide azélaïque ou des crèmes anti-Demodex. Dans sa forme plus sévère une antibiothérapie générale par cyclines seules ou en association avec le métronidazole topique pendant une durée de 3 mois est alors préscrite.
  • Le rhinophyma sera lui éliminer par des séances de laser CO2 qui détruiront les proliférations anormales des glandes sébacées du nez.
  • Pour soulager la rosacée oculaire, il faut régulièrement vider les glandes de Mebomius qui sécrètent du liquide huileux, et masse les paupière deux fois par jour. Le médecin prescrit des antibiotiques (cyclines) par voie orale comme pour la forme papulo-pustuleuse sévère. Des larmes artificielles peuvent être nécessaires aussi, pour pallier à la sécheresse oculaire qui est présente chez quasiment 100% des patients souffrant de rosacées oculaires.