Eczéma

Qu’est-ce que l’eczéma?

Aussi connu sous le nom de dermatite, l’eczéma est la maladie cutanée non contagieuse la plus courante.

Cette maladie de peau représente une façon particulière de réagir à divers facteurs internes et externes et se caractérise par la présence en plus d’ un prurit (envie de grattage), de reliefs ou de cloques, de desquamation, de démangeaisons et de rougeurs sur les surfaces cutanées atteintes.

La taille et la zone dans laquelle les lésions apparaissent sur la peau sont extrêmement variées ainsi que les causes qui peuvent déterminer cette réaction inflammatoire de la peau. Il existe de nombreux types d’eczéma, mais, de façon générale, on peut distinguer deux types principaux:

  • eczéma causé par des facteurs externes (exogènes): secondaire à un allergène ou un produit irritatif pour la peau. Cette eczéma se présente sou forme d’ irritation sur la zone en contact avec l’allergène ou le produit irritant.
  • directement dépendants de l’organisme lui-même (endogène): perturbation du système immunitaire de la peau selon une prédisposition génétique qui évolue par crises avec des poussées inflammatoires et des moments de calme

Dans certains cas, les deux facteurs peuvent être présents en même temps: par exemple, un eczéma endogène peut être aggravé par des facteurs externes tels que le contact cutané direct avec des substances irritantes (solvants, détergents).
Parfois, deux formes ou plus d’eczéma peuvent apparaître en même temps, ce qui complique la détection de la maladie de cette dermite et le traitement.

L’intensité et la durée des troubles peuvent également varier: d’une forme légère et transitoire à des formes aiguës et/ou chroniques avec une durée allant de quelques semaines à quelques mois voire quelques années. De toute évidence, dans ce dernier cas, l’apparition de l’eczéma n’est pas continue, mais alterne des périodes où il n’est pas présent et d’autres où il réapparaît. Au stade chronique, les poussées d’eczéma sont souvent dépendant des saisons. En effet, les changements de température et l’exposition à la lumière du soleil peuvent être des facteurs aggravants.

Différents types d’eczéma

Selon la prévalence d’un trouble (symptôme) sur l’autre, les causes et la zone affectée sont différentes formes d’eczéma, les principales étant:

  • L’eczéma atopique, aussi connu sous le nom de dermatite atopique, est la forme la plus courante d’eczéma. Elle touche principalement les nourrisson et les enfants, mais peut aussi apparaître chez les adolescents et les adultes avec des caractéristiques différentes selon l’âge. Elle s’accompagne souvent de manifestations allergiques telles que l’asthme bronchique et la rhinite allergique. Les personnes atteintes sont souvent sensibles aux allergènes (substances pouvant déclencher une allergie) d’origine alimentaire (lait, œuf, etc.) ou présents dans l’air (pollen, poussière, plumes, etc.). Des facteurs génétiques ou héréditaires sont également impliqués. Généralement, les parties du corps les plus touchées sont: les genoux, les coudes, le cou, les mains, le visage et le cuir chevelu avec une peau sèche dans son ensemble.
  • L’eczéma de contact (ou dermatite de contact), est un type d’eczéma qui survient lorsque le corps entre en contact avec une substance irritante, généralement d’origine chimique. Les substances sensibilisantes les plus importantes sont les chromates, les sels de cobalt, le formaldéhyde, le nickel et le manganèse, que l’on trouve souvent dans les détergents et les solvants, même au quotidien. Elle peut être d’origine allergique ou irritante. Elle se produit dans la zone de la peau qui entre en contact avec la substance déclenchante et, initialement, reste confinée dans cette zone. Par la suite, cependant, elle peut s’étendre à d’autres parties du corps.
  • L’eczéma discoïde (ou dermatite discoïde ou eczéma nummulaire), doit son nom à la forme circulaire ou ovale caractéristique des plaques qui apparaissent sur la peau. La cause est inconnue, bien qu’elle soit souvent associée à la sécheresse de la peau. Elle touche principalement les adultes âgés de 50 à 70 ans. Les taches peuvent apparaître dans n’importe quelle partie du corps mais, en particulier, elles apparaissent sur les avant-bras, sur le dos, sur les mains ou sur les pieds. En général, le visage et le cuir chevelu sont exclus.
  • L’eczéma séborrhéique (ou dermatite séborrhéique), se manifestant par des plaques rouges et squameuses, associées à des démangeaisons, bien définies et localisées sur les côtés du nez, les sourcils, les oreilles, le cuir chevelu et le dos.
  • L’eczéma dyshidrosique (ou dermatite dyshidrosique), est caractérisé par de petites vésicules prurigineuses situées principalement sur les paumes des mains ou sur la plante des pieds, souvent même entre les doigts. Les causes ne sont pas certaines mais sont associées à une transpiration excessive et à une allergie aux métaux.
  • L’eczéma variqueux, affecte généralement les jambes avec des démangeaisons et une peau enflammée et squameuse autour des zones présentant des varices. La cause principale est la présence de varices et une mauvaise circulation sanguine dans la zone affectée.

Traitement de l’eczéma

Actuellement, il n’existe aucun traitement qui guérisse l’eczéma. Par conséquent, les traitements topiques classiques combinent l’ application d’une crème hydratante pour atténuer l’inconfort des peaux sèches et renforcer la barrière cutanée avec des dermocorticoides (pommade à base de corticoides) qui appliquer sur la zone atteinte diminue les démangeaisons et l’inflammation.

En parallèle, une grande partie de la discussion avec votre médecin servira à démasquer les possibles substances irritantes ou les allergènes qui provoquent les poussées d’eczéma. Une éviction de ceux-ci, permet de diminuer les symptômes voir même de stopper complètement les allergies.

De la cortisone par voie orale est parfois prescrit dans les cas d’eczéma grave, mais seulement sur une courte période en raison de leurs effets indésirables et toujours en association avec l’application de crèmes qui stimule l’hydratation de l’épiderme, importante pour calmer les irritations.

Autres Traitements:

  • Photothérapie ou traitement par ultraviolets UVB ou UVA. Tous comme le psoriasis, l’ inflammation eczématiforme peut être atténuée par une exposition aux UV. Les patients doivent cependant savoir qu’ils courent un risque accru de cancer et de vieillissement prématuré de la peau. Pour cette raison ce traitement est effectué sous supervision médicale à petites doses plutôt à l’âge adulte.
  • Traitements systémiques immunomodulateurs dans le cas d’ eczéma sévères chroniques. Ils ont pour effet de diminuer l’activité du système immunitaire (dont l’inflammation) et constituent une solution de rechange aux corticostéroïdes. Cependant comme tous traitements systémiques qui baissent le système immunitaire, ils comportent un risque d’effets secondaires. Pour cette raison, leur usage doit être limité à certaines indications.